Viarmes
et ses sources

Viarmes se situe au Nord du Val d’Oise, à 30km de Paris, entre la rive gauche de l’Oise et la forêt de Carnelle. La ville compte un peu plus de 5 000 habitants, appartient à la communauté de communes Carnelles Pays-de-France et dépend du canton de Fosses.

En bref

Présentation de viarmes

Viarmes est une commune d’environ 5200 habitants.

L'histoire

L’histoire de Viarmes est liée à la famille de Pontcarré.

Le patrimoine

Viarmes est riche d’un patrimoine architectural et hydraulique à découvrir.

L’histoire de Viarmes

La première mention du village dans les archives date de 867. Le village se nomme alors Vetermas.

Nous retrouvons ensuite le nom de Viurmas, dans des textes datant du XIeme et XIIeme siècle. Puis, en 1217, Henri de Grand-Pré devient seigneur de Viarmes.

Viarmes possède un château datant de 1758, construit par Jean-Baptiste de Pontcarré, qui accueille aujourd’hui les bureaux de la mairie.

La ville a également mis à jour, grâce à des fouilles archéologiques, un second château datant du XIIIeme siècle comme l’église.

Au XIXeme siècle, la culture de navets à collets violets et longues racines était devenue une spécialité locale, et la fabrication de dentelle de Chantilly faisait la gloire de Viarmes.

Enfin, l’eau est également un élément très important dans la ville. Viarmes possède en effet, plusieurs sources, fontaines, étangs et lavoirs. Un réseau d’eau potable a été mis en œuvre au XIIIeme siècle par les moines, pour alimenter l’Abbaye de Royaumont.

Les personnalités de la ville

Gabriel Emile Langlois Berard De Favas : cet architecte, musicien et poète a écrit de nombreux poèmes sur Viarmes et a composé “la Chanson de Viarmes” en 1877. Hymne que beaucoup de viarmois reprennent encore ce jour lorsque les circonstances s’y prêtent. Ce poète est décédé à Viarmes le 28 octobre 1910.

Paul Daviaud, artiste peintre : Paul Daviaud est né le 27 février 1910 à Viarmes où sa famille est implantée depuis 1830. Il entre à l’école des Beaux-arts de Paris en 1931 puis il travaille à l’Académie de la Grande Chaumière. Il obtient de nombreux prix : prix Jean Peccard, prix Jonas, prix de l’Institut, médaille d’or au Salon des artistes français.

En 1944, on lui décerne un grand prix de Rome de gravure en taille douce. Il séjourne à la villa Médicis en 1944-1948. Son talent reconnu lui ouvre les portes de nombreuses expositions, dont celle très remarquée en 1959 à la galerie Europe de Paul Heim à Bruxelles. Sa frêle silhouette ne parcourt plus les rues de Viarmes depuis 2001.

Anna Langfus, prix Goncourt 1962 : née à Lublin en Pologne en 1920, Anna Langfus est admise en 1938 à l’Ecole polytechnique de Verviers en Belgique ; revenue dans son pays après une spécialisation en mathématiques, elle s’engage dans la Résistance à la suite de la double invasion allemande et russe.

Poursuivie par la Gestapo, elle est internée et torturée dans la prison politique de Plock, sa famille est exterminée. Libérée en 1946, elle vient vivre en France où elle entreprend de transmettre sous forme littéraire le sens profond de son expérience.

Une de ses pièces de théâtre, “Les Lépreux”, est interprétée par la compagnie Sacha Pittoëff, son premier roman, “Le Sel et le soufre” reçoit en 1961 le prix Charles-Veillon (l’équivalent suisse du Goncourt). En 1962, elle reçoit le prix Goncourt pour “Les bagages de sable“. Elle achète alors à Viarmes une maison modeste qu’elle entreprend d’aménager. Elle publie en 1965 “Saute Barbara” avant de décéder d’une crise cardiaque en mai 1966 à l’hôpital de Gonesse, alors qu’elle accédait à une notoriété internationale.

Viarmes en quelques chiffres

9

Identité

-Arrondissement de Sarcelles
-Canton de Fosses
-Membre de la communauté de communes
Carnelle Pays-de-France

9

Situation

-Coord. GPS : 49°08 nord, 2°22 est
-Altitude moyenne : 56 m
-Altitude minimale : 28 m
-Altitude maximale : 154 m
-Superficie : 819 ha
-Situation : 30 km au nord de Paris

9

Population

5294 habitants (INSEE 2018)

Habitants

Km au nord de Paris

Blason et armoiries…

Le blason est de couleur azur à étoile d’or, accompagnée de trois croissants d’argent. Ce sont les armes de la famille Camus de Pontcarré.

Vitrail présent à l’hôtel de Ville de Paris.

Armes de Jean-Baptiste de Pontcarré sur une pièce d’argent

Ce blason fut ensuite utilisé comme logo, et il connut de nombreuses modifications au fil des siècles :

Le patrimoine de Viarmes

Le patrimoine hydraulique

L’eau a tenu une place prédominante dans l’histoire de Viarmes. L’architecture actuelle témoigne toujours de ce lien particulier. Au XIIIe siècle, un remarquable réseau d’approvisionnement en eau potable est mis en œuvre. Les moines de l’abbaye royale de Royaumont furent à l’origine de cette réalisation.

La “Fontaine aux Moines”

Au XIIIe siècle, un remarquable réseau d’approvisionnement en eau potable est mis en œuvre. Les moines de l’abbaye royale de Royaumont furent à l’origine de cette réalisation.
Des canalisations furent ainsi creusées du haut de la colline de Viarmes jusqu’à l’abbaye pour alimenter le site. Elles sont entrecoupées de regards et de bassins qui permettent la surveillance de l’écoulement de l’eau et l’entretien des galeries. Ce réseau souterrain est toujours en parfait état et son captage est aujourd’hui désigné sous le nom de “Fontaine aux Moines”. Ce monument fut inscrit à l’inventaire des monuments historiques en 2001.

Les lavoirs

Des canalisations furent ainsi creusées du haut de la colline de Viarmes jusqu’à l’abbaye pour alimenter le site. Elles sont entrecoupées de regards et de bassins qui permettent la surveillance de l’écoulement de l’eau et l’entretien des galeries. Ce réseau souterrain est toujours en parfait état et son captage est aujourd’hui désigné sous le nom de “Fontaine aux Moines”. Ce monument fut inscrit à l’inventaire des monuments historiques en 2001.

L’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Elle est dédiée aux apôtres Saint-Pierre et Saint-Paul et date des XIIIe et XIVe siècles.

Le portail d’entrée fut restauré en 1889 par M. Bérard, architecte. Le tympan au-dessus de la porte centrale représente les disciples d’Emmaüs. La rosace date de la même époque. Le chœur et le sanctuaire, de style gothique, datent de la construction de l’abbaye de Royaumont. Une partie des stalles provient de l’église de l’Isle-Adam et l’autre est l’œuvre d’un menuisier de Viarmes, M. Duvivier. La chaire est une œuvre de M. Thevet, menuisier de Viarmes (1893).

L’église abrite une pièce remarquable : le maître-autel en marbre provenant de l’abbaye de Royaumont. Il fut légué par le Marquis de Travanet, propriétaire de l’abbaye, en 1791. Cet autel avait été offert à Royaumont par le roi Louis XIV à la fin du XVIIe siècle. Il a été restauré en 1982.

En savoir plus sur l'église

Avant 1791, au chevet de l’église, s’ouvraient trois fenêtres en vitrail qui furent murées en 1791 pour y replacer le retable actuel de style Louis XV. Ce chevet et ce retable ont été restaurés fin 1982, et une crédence ancienne a été découverte et remise en valeur ainsi que deux blasons.

Les vitraux datent de 1880 et sont des œuvres de M. Gsell. Ils représentent l’Annonciation, la Visitation et l’Adoration des mages. Le Christ en croix a été restauré en 1974. Deux autres vitraux représentent le baptême de Jésus dans le Jourdain et le baptême de Clovis.

Le tableau, sous la tribune, représente, à droite : Le Bon Samaritain. Dans la nef gauche, le tableau, copie de Rubens, évoque la Présentation au Temple. Un autre tableau se trouve au-dessus de l’escalier de la tribune et représente l’Assomption de la Vierge Marie. Trois tableaux ont été restaurés en 1986 : Sainte Catherine, Le Bon Samaritain et l’Assomption de la Vierge Marie.

Les pierres tombales gravées sont celles de Guillaume du Boys, écuyer et de son épouse Jehanne Le Dru.
Le clocher, incendié au XVe siècle, fut partiellement restauré. Il a été couronné d’une flèche de pierre.

Grâce au dévouement de l’abbé Courtin, curé de Viarmes, à la générosité de M. Halbout et à celle de Mme Champion-Mazille, le clocher fut entièrement restauré en 1887, après deux ans de travaux dirigés par M. Lemoux, architecte.

La partie la plus ancienne de l’église de Viarmes (la base du clocher et l’espace entre les quatre premiers piliers) date du XIIe siècle. Plusieurs étapes de construction se sont succédées, donnant un caractère hétéroclite à l’édifice. La base du clocher marque la transition entre le roman et le gothique. La partie supérieure, ayant été détruite lors d’un incendie au XVe siècle, fut entièrement restaurée en 1887.

Les cloches sont au nombre de quatre :

  • Marie (975kg) bénie par l’Abbé Odelin,
  • Marie-Anne (700kg) bénie en 1823 par l’abbé Hébert,
  • Adelaïde (520 kg) bénie en 1823 par l’abbé Hébert
  • Caroline (411kg) bénie en 1823 par l’abbé Hébert.

Les châteaux

Viarmes possède un château datant de 1758, construit par Jean-Baptiste de Pontcarré, qui accueille aujourd’hui les bureaux de la mairie.

En 2013, alors que la ville avait décidé de se doter d’un nouveau parking, furent découverts, durant les travaux, les vestiges d’un château fort et de quatre siècles d’Histoire. Un chantier de fouilles archéologiques fut alors mis en place.

L’esplanade située à l’arrière de la mairie se nomme aujourd’hui l’esplanade Des Deux Châteaux.

En savoir plus…

Le Musée d’Histoire Locale

Depuis 1998, au second étage de la mairie de Viarmes, est installé le Musée d’Histoire Locale reconstituant des scènes de la vie quotidienne au début du XXème siècle. Ce musée est animé par l’Association Pierre Salvi.

Pour joindre la mairie :

01 34 09 26 26 du mardi au samedi de 8h45 à 11h45

11 + 14 =

Vos questions fréquentes :

Quels sont les horaires d'ouverture de l'accueil de la mairie ?

Du mardi au samedi de 8h45 à 11h45, les agents du service Accueil vous reçoivent sans rendez-vous, ou vous renseignent par téléphone au 01 34 09 26 26.

Quels sont les horaires des autres services municipaux ?

Les autres services de la mairie de Viarmes peuvent vous renseigner recevoir sur rendez-vous. Utilisez le formulaire de contact pour demander un rendez-vous.

Comment puis-je prendre rendez-vous pour une pièce d'identité ?

Les restitutions de pièces d’identité ont lieu sur rendez-vous du mardi au samedi.

Les rendez-vous peuvent être pris en ligne par le biais du service rendezvousonline.fr (cliquez sur le lien)